Martine vapote à l'OMS pour la journée mondiale sans tabac

Quand l'abject rejoint l'absurde, le désarroi fait place à la colère.

Martine vapote à l’OMS

Martine vapote à l’OMS pendant la journée sans tabac!
Au début, on a envie de crier sa colère. On se dit qu’on va se battre et dénoncer ces mensonges et ces propos diffamatoires. Ils ont osé mettre une petite fille, l’image virtuelle d’une enfant en train de vaper. Honteux!
Et puis après la colère, vient l’analyse. Pourquoi utiliser son énergie pour hurler au scandale quand cette Organisation Malsaine et Sournoise se décrédibilise toute seule?
Parce que tous les arguments avancés dans cette propagande anti-vape ont été démentis et mis au rang des articles erronés dont l’Organisation de la Mauvaise Santé a abusé depuis les débuts de la vape.
On peut même y voir une belle erreur de communication : à vouloir pousser à l’extrême ses arguments fallacieux, le quidam ne peut croire un instant à une fillette en train de vapoter. Non les fillettes ne vapotent pas, ça ne viendrait à l’idée de personne (parents ou professionnels de vape) d’acheter/vendre un kit à une petite fille : c’est illégal et ça ne se pratique pas.
On aura noté l’utilisation du set up qu’on ne peut confondre avec une cigarette : la box bien carrée avec l’ato bien planté. A croire que les consignes étaient claires : surtout ne pas viser le vrai danger…On a dit qu’on ne doit pas soupçonner la cigarette fumée, dessine une belle vapote mon gars!

Aux arguments de vape = passerelle vers le tabac maintes fois démentis, nous ne répondrons pas. Aux injonctions de se passer de cigarettes ou de vapotage pendant cette difficile période de pandémie, nous ne réagirons pas. Aux allusions de l’industrie du tabac qui force la vape pour de nouveaux clients en omettant sciemment l’histoire du vapotage dans le monde, nous ne tendrons pas l’oreille.
Bref, ce moment de colère passé, il faut juste se dire que l’OMS, cette organisation qui traîne un monceau de casseroles en tous genres, la lauréate des arrangements et des collusions n’a pas failli encore une fois. Elle s’est surpassée dans le genre abject et pervers pour matraquer la vape.
L’histoire se passe autrement et montre à quel point le succès de la vape est mérité : le bon sens des gens fera qu’ils se tourneront, comme ils le font déjà en poussant la porte de nos boutiques, vers une alternative plus saine et un formidable outil de réduction de risques lorsqu’ils veulent quitter la cigarette fumée. Et ce, quoiqu’en dise l’OMS.

adminSI2V