Effet du COVID-19 sur les vapoteurs

Il n'y a aucune preuve probante que le vapotage augmente (intrinsèquement) le risque d'infection ou la progression vers un état sévère du COVID-19.

Vape et Covid-19 (4)

Contrairement aux déclarations venant de sources de désinformation que nous avons révisées, il n’y a tout simplement pas de preuves suggérant que le vapotage a la capacité d’affecter négativement les réponses du système immunitaire produisant le développement et la progression des maladies causées par le SRAS-CoV-2 chez les utilisateurs d’e-cigarettes.

Pour mieux comprendre la possibilité d’une progression de l’infection conduisant au COVID-19 chez les vapoteurs, il est nécessaire de garder à l’esprit que l’écrasante majorité sont des fumeurs ou des ex-fumeurs, certains d’entre eux traînant un antécédent de longue date de tabagisme (comme indiqué dans [11]). Cet antécédent de tabagisme est un facteur important qui pourrait facilement rendre vulnérable un vapoteur qui (disons) a fumé 20 ou 30 ans, même s’il / elle a vapé (typiquement) 2-3 ans sans fumer.

Un tel vapoteur serait théoriquement plus sensible à l’étiologie compliquée du COVID-19.

Cependant, et en l’absence de preuves supplémentaires, cela ne serait pas un effet intrinsèque du vapotage, mais du tabagisme, et ne justifie donc pas de mettre le vapotage comme facteur de risque sur un pied d’égalité avec le tabagisme (comme insinuent les déclarations trompeuses de Glantz [1] et Bloomberg News [10] qui ont été réutilisées par les médias dans tous les pays).

 

En effet, sachant que les fumeurs améliorent leurs biomarqueurs et leurs capacités respiratoires et cardiovasculaires quand ils passent complètement au vapotage, il est hautement plausible (comme le soutient Farsalinos [13]) qu’ils auraient un meilleur pronostic s’ils ne fument plus face à une éventuelle progression du COVID-19, et ce même s’ils ont fumé auparavant. Cet effet serait encore plus prononcé s’il s’avérait que le tabagisme est un facteur déterminant dans l’évolution vers des complications graves du COVID-19 mais, comme nous l’avons vu cela est encore loin d’être prouvé.

Traduit par Barbara L. source Vaping & COVID-19

adminSI2V

Leave a Reply